Cette femme transforme un bus de 7000 $ en luxueuse caravane!

Avez-vous déjà voulu vivre sur la route? Cette femme a transformé un bus de 7000$ en transport de luxe. Découvrez comment dès maintenant!

13031

Lorsqu’une jeune femme en a eu assez de sa carrière dans le monde de la finance, elle a décidé de faire quelque chose d’assez inusité. Elle s’est acheté un autobus pour le convertir en caravane de luxe. C’est lorsqu’elle naviguait sur Internet qu’elle est tombée sur l’autobus qui allait complètement changer sa vie.

1. Ce bus a changé sa vie

This Bus Changed Her Life

Jessie Lipskin, 30 ans, a décidé de quitter son appartement de New York pour construire sa propre maison. Après avoir acheté un autocar Greyhound, elle a passé trois années inlassables à le transformer en quelque chose qui n’était pas seulement luxueux, mais bien plus encore….

2. Vendu !

Sold!

Cette histoire étonnante a commencé en 2015 lorsque Jessie Lipskin a décidé de quitter son emploi en finance. Un jour, alors qu’elle naviguait sur eBay, elle est tombée sur un autobus GMC Commuter Greyhound 1966. «Les véhicules récréatifs n’avaient pas l’esthétique que je recherchais, alors je suis tombée sur un autocar d’époque», dit-elle. Elle a acheté l’autobus pour seulement 7 000 $. Elle n’avait même pas de permis de conduire à l’époque.

3. Pas une femme ordinaire

No Ordinary Woman

Ce que vous apprendrez de cette histoire incroyable, c’est que Jessie Lipskin n’est pas une femme ordinaire. Contrairement à d’autres personnes qui ont transformé des autobus, Jessie a décidé d’apporter des changements dans sa vie pour des raisons particulières. En tant que végétalienne, Jessie a adopté un mode de vie plus respectueux de l’environnement et a fait des recherches approfondies sur les modes de vie durables. «Je travaillais de longues heures dans la finance à l’époque et j’avais l’impression qu’il y avait autre chose que dans cet univers-là», dit-elle.

4. Inspirée

Inspired

Jessie a été exposée pour la première fois à un mode de vie durable après avoir regardé «Garbage Warrior». Le documentaire met l’accent sur l’architecte Michael Reynolds, qui utilise des matériaux recyclés pour construire des «Earthships». «J’ai commencé à consommer tout ce que je pouvais lire sur les modes de vie durables. En fin de compte, une maison sur roues semblait être la solution parfaite: je pouvais facilement explorer de nouveaux endroits (trouver un endroit permanent pour m’installer, à court terme, n’était pas une priorité pour moi).»

5. Progression naturelle

Natural Progression

Pour Jessie, ce n’était pas comme si elle avait simplement décidé de passer la nuit dans un autobus. C’était une transition graduelle de son style de vie à New York à une vie dans laquelle elle ne pouvait que s’accrocher aux choses qui comptent vraiment.

6. Une femme qui aime voyager

Travel Bug

Ayant vécu à Manhattan pendant presque toute sa vie, Jessie ne voulait pas seulement une vie plus simple, elle voulait voir le monde. Dans son esprit, si elle avait une maison mobile, elle pourrait être à la maison et visiter de nouveaux endroits en même temps. Au cours des trois dernières années, Jessie a déménagé à sept reprises, ce qui lui a permis de voir un peu plus le monde, tout en transformant l’autobus dans une variété d’endroits différents.

7. Potentiel énorme

Huge Potential

Avec des raisons impérieuses derrière sa décision et un investissement audacieux, Jessie était excitée à l’idée de voir son autobus GMC 1966 pour la toute première fois. Bien sûr, ça n’avait pas l’air d’être grand-chose. C’était simplement un autobus qui avait transporté des millions de personnes au fil des ans. En fait, il s’agissait d’un modèle identique à l’autobus que Keanu Reeves et Sandra Bullock ont conduit dans la superproduction «Speed» des années 90. Cependant, Jessie avait une vision claire de ce à quoi elle voulait que sa caravane ressemble, à l’intérieur comme à l’extérieur…

8. Un autobus presque vide

Square One

L’autobus lui ayant été vendu exactement comme il était annoncé sur eBay, Jessie savait exactement à quoi elle s’engageait. Elle savait qu’il n’y avait pas de fonctionnalités soignées qu’elle pouvait utiliser. L’autobus avait été dépouillé jusqu’aux os, et il ne restait plus qu’une poignée de sièges. Sans hâte, Jessie et son équipe les ont enlevé. Elle voulait un autobus complètement vide, ce qui l’aiderait à commencer sa transformation d’un vieil autobus en sa maison luxueuse et écologique…

9. Beaucoup de travail à faire

Lots Of Work To Do

Avec le temps, il devenait de plus en plus clair que Jessie avait beaucoup à apprendre. «Le grand défi, c’est que c’était très différent de travailler sur une maison qui est fixée à un seul endroit», dit-elle. Bref, Jessie savait qu’elle aurait besoin d’aide…

10. Un peu d’aide de ses amis

A Little Help From My Friends

Comme elle était constamment en déplacement pendant la reconstruction de l’autobus, Jessie a pu rencontrer un certain nombre de personnes utiles en cours de route. Cependant, il n’a pas été facile de trouver les bonnes personnes. «J’adore le bricolage, mais je n’ai pas d’expérience en plomberie, avec l’électricité ou la menuiserie, des choses nécessaires pour ce projet», dit-elle. Néanmoins, elle a réussi à obtenir l’aide d’un certain nombre d’amis et d’entrepreneurs.

11. Questions familiales

Family Matters

Bien que Jessie ait reçu beaucoup d’aide d’amis et de professionnels locaux, il y avait un groupe de personnes qui n’étaient pas si excitées par sa décision de vie – sa famille. « Ma mère pensait que j’étais folle. Elle disait à tous les habitants de son immeuble : «Ma fille achète un bus pour y vivre», dit-elle. Néanmoins, elle finira par gagner le soutien de sa famille.

12. Tout devait être parfait

Everything Needed To Be Perfect

Bien qu’elle ait eu les bonnes personnes autour d’elle pour tout assembler, Jessie savait qu’en fin de compte, c’était sa vision. Elle devait donc s’assurer que tout était méticuleux.

13. Étonnante menuiserie

Amazing Woodwork

Une fois l’échafaudage terminé et le cadre principal de la nouvelle maison terminé, Jessie et son équipe ont pu passer à l’ameublement de base. Elle a embauché le charpentier local Mike Slater, qui a fait les menuiseries personnalisées pour sa maison.

14. Un hommage à l’autobus

Honoring The Bus

Comme vous pouvez le constater, Jessie a été assez respectueuse pour s’assurer qu’elle n’ignorait pas simplement le fait que la maison qu’elle créait était autrefois un autobus. Après avoir gardé la plaque d’immatriculation, ainsi que la plaque qui contenait les détails de la personne qui l’avait construite, Jessie a pensé qu’il était tout à fait approprié d’exposer ces plaques dans sa maison. De cette façon, elle honorait le passé de l’autobus, ainsi que toutes les personnes l’ayant aidé à construire sa caravane.

15. Résultat final

Transformation – Done!

Trois ans plus tard, Jessie a pu regarder fièrement sa nouvelle maison après avoir dépensé plus de 70 000 $. Cependant, quand vous considérez combien coûte un appartement standard à Manhattan, il est clair que Jessie a économisé beaucoup d’argent dans le processus. Une fois terminé, Jessie était excitée à l’idée de partager enfin son chef-d’œuvre avec le monde entier.

16. Commençons par l’extérieur

Let’s Start Outside

Bien que l’intérieur déterminerait en fin de compte si la transformation de l’autobus a été un succès ou un échec, la façon dont l’extérieur avait l’air important pour Jessie a également beaucoup compté. La forme est restée la même, mais Jessie a complètement fait peindre l’autobus.

17. Intérieur gigantesque

Huge Interior

Curieusement, l’un des aspects de la conversion de l’autobus dont Jessie n’était pas si contente, c’est la grandeur de l’intérieur. «Quand je rentre, c’est énorme» dit-elle. «C’est encore plus grand que mon appartement de New York.» Par conséquent, Jessie a profité au maximum de tout l’espace dont elle disposait.

 

18. Se sentir comme à la maison

Feels Like Home

Bien que Jessie ait une relation compliquée avec sa famille et d’où elle vient, elle a fait un effort concerté pour s’assurer que sa nouvelle maison reflète sa personnalité, ainsi que ses racines. Par exemple, la jeune femme a décoré la maison d’un certain nombre d’objets de famille, comme des photos de ses ancêtres. De plus, Jessie utilise régulièrement de précieuses assiettes en porcelaine que son arrière-grand-mère utilisait autrefois chez elle, sur Delancey Street, dans le Lower East Side, à New York.

19. Salle de bain incluse

Bathroom Included

Il n’y a pas que les espaces communs qui ont reçu l’impression d’être luxueux. Adjacente à la cuisine, la salle de bain avait encore beaucoup d’espace à offrir. «La salle de bain a un plancher en bois d’acajou fendu qui permet à l’eau de s’écouler pour sécher après la douche.»

20. Chambre avec vue

Room With A View

Non seulement la chambre à coucher est magnifiquement conçue, mais elle a aussi une fenêtre ouverte, offrant à Jessie de belles vues. «J’adore ne pas avoir de télé. J’avais la possibilité d’avoir une télévision, mais j’aime vraiment me réveiller le matin et entendre les oiseaux devant ma fenêtre», dit-elle. Donc, si Jessie était si catégorique qu’elle ne voulait pas de télévision, comment exactement allait-elle passer son temps libre dans sa nouvelle maison ?

21. Passer son temps à lire

Time To Hit The Books

Après avoir consacré trois ans de sa vie à transformer son autobus, Jessie a maintenant «une petite bibliothèque au fond de la chambre», avec une longue liste de livres qu’elle veut lire.

22. Assez d’espace de rangement ?

Enough Storage Space?

Bien que Jessie ait admis qu’elle aurait pu avoir besoin de plus d’espace de rangement dans l’autobus, la quantité limitée lui a certainement permis de gagner de l’espace. «J’ai toujours été très organisé et bien rangé et j’ai essayé de me débarrasser de ce dont je n’ai pas besoin.»

23. Invités

Guest Friendly

En tant que New-Yorkaise, la jeune femme a fait tout son possible pour s’assurer qu’il y aurait de la place dans l’autobus pour les invités potentiels. À l’avant, il y a un espace de couchage supplémentaire, au cas où des amis ou des membres de la famille choisiraient de s’installer pour le week-end.